AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bataille... [Narmac, Gathol et F'lon, Le Temple]

Aller en bas 
AuteurMessage
Narmac
Prince Déchu
avatar

Nombre de messages : 586
Date d'inscription : 29/11/2006

Caractéristiques
Caractère: Froid, cruel et sanguinaire.
Ennemis: L'Alliance Humaine
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Bataille... [Narmac, Gathol et F'lon, Le Temple]   Dim 1 Avr - 1:34

En ce jour, Narmac se trouvait à Gathol, couché sur l'une des ruines, fixant le ciel sombre qui voilait ce monde. Il s'interrogeait sur son acte. Avait-il fait le bon choix ? Cette nouvelle puissance lui permettrait-il de protéger Gathol et Rukia ? Il voulait plus que tout faire sortir Gathol de l'Ombre. Lorsque tout à coup, il apperçut une masse d'energie lumineuse du coin de l'oeil, fonçant vers lui, d'une simple roulade, il tomba du muret en ruine et se redressa, observant attentivement le moindre mouvement autour de lui, pour reconnaître l'Ange Fénélon.

Que pouvait bien faire un ange symbole de tant de pureté sur des terres depuis longtemps maudites et abandonné par la vie même ? Il regardait Narmac, le visage serein, toujours si calme malgré sa situation. Il était semblait il là après avoir suivit les traces d'un vieil ennemi, les traces de Kaos, la lame d'Odin. Narmac, quant à lui, lorsqu'il reconnu ce vieil adversaire, se mit à le fixer froidement, tout en le saluant respectueusement.

Narmac: Que fais-tu ici ?

Fénélon ne semblait en rien affecter par tant de froideur, il se contenta donc de répondre, avec toujours autant d'assurance, de cette voix à la fois si claire mais parfois si froide.

Fénélon: Où est ton père Narmac ? Son épée Kaos est ici, où est il ?

Narmac, suit aux deux questions de Fénélon, ne fut guère surpris. Kaos, l'Epée du Chaos d'Odin se trouvait sous sa tunique, quant à la présence d'0d1n dans le corps de Narmac, elle était cachée à la perfection, mais pour combien de temps ? Narmac, d'un ton toujours aussi froid lui répondit.

Narmac: C'est moi qui est Kaos, Père m'en a fait don. Quant à lui, il n'est pas ici...

Fénélon, quelques peu surpris reprit une attitude normale. Il s'interrogea un instant et comprit l'absurdité même des paroles de Narmac. Pourquoi Odin aurait il fait don à son fils de ce qui faisait de lui son égal au combat ? Ce n'était pas normal et il sonda les alentours, cherchant avec attention cet esprit qui lui était devenu familier. Pour que Narmac ne se doute de rien il reprit, avec toujours la même curiosité.

Fénélon: Pourquoi ton père t'aurait offert ce qui lui permet de m'égaler ?

Devant ce temps de silence, Narmac ne quittait pas une seule seconde le regard de Fénélon. Après avoir écouté sa question, il lui répondit, toujours aussi froidement.

Narmac: Pourquoi te dirais-je cela ? Es-tu consient que tu es en territoire ennemi ? Je suis un Gatholien, tu es un Templier, avoue-le ! Tu as été envoyé comme espion par sa Majestée pour repérer l'état des lieux !

Depuis la fin de la Bataille de l'Empire, l'Alliance Humaine contrôlait la route de Proncilia menant à la Forêt Sud Sarosa, les Gatholiens étaient devenus très prudent, à n'importe quel instant, une assaut pouvait être donné sur leur contrées restreintes. L'ange sourit aux questions de Narmac, il aurait rit si la situation s'y prétait mais il se contenta d'un simple sourire. Enfin il répondit.

Fénélon: Je sais bien que tu ne me le diras pas, je posais simplement la question. Je ne suis pas en territoire ennemi, je ne suis pas enchainé par votre système territorial. Sur cette terre aucun domaine ne m'est hostile. Ensuite, qu'aurais-je à gagner à servir les interets de l'Armée Royale ? Plus je mettrais de batons dans leur rouages mieux je me porterais. Je suis simplement là pour savoir ce que faisait Odin chez son fils.

Il finit d'étudier les alentours puis tout devint clair... Enfin, façon de parler. Narmac et Odin ne semblait faire qu'un, comment cela pouvait être possible, F'lon l'ignorait mais cela n'était pas si important. Il posa donc une question, un ton presque comique dans la voix.

Fénélon: Dis moi Narmac, ton jeune corps plait il à Odin ?

Fénélon avait deviné où se trouvait Odin. Mais celà ne l'importunait pas plus que cela, d'un léger haussement d'épaules, il lui répondit.

Narmac: Comment saurais-je ? Je ne vois pas en quoi celà est interessant à savoir.

Narmac se mit ensuite à réfléchir, qu'allait bien pouvoir faire Fénélon à présent ? C'était au moins une question de moins, il savait désormais pourquoi Kaos était là, restait la raison de cet union étrange. Il ne prit pas la peine de répondre à Narmac c'était inutile. Il continua donc de jouer les curieux.

Fénélon: Que préparez vous ton père et toi ? Quelle promesse t'a t'il faites ?

Narmac serra doucement les poings lorsque F'lon lui posa ses quelques questions... Il lui répondit, d'un air froid.

Narmac: Je veux le pouvoir du Chaos. Quant à Père, il ne m'a fait aucune promesse.

Fénélon ne paru pas surpris, avec cette famille c'était toujours le même discours, pouvoir, pouvoir, pouvoir... Toujours ce même mot. Il reflechit un bref instant avant de continuer sa série de questions, toujours plus ennuyeuse les unes que les autres.

Fénélon: A quoi cela pourrait être utile, à toi et à Rukia ? D'ailleurs, est elle au courant de ce pacte avec ton père ?

Narmac plaqua subitement sa main contre son torse. Il grimaça légèrement, puis reprit un air calme et serein. Puis répondit froidement à l'Ange.

Narmac: A quoi cela pourrait être utile...? Je pourrais la protéger de n'importe quelle menace... Oh... Combien de fois a-t-elle été capturée, attaquée sous mes yeux, sans que je ne puisse la défendre...? Trop de fois... Et... Oui, elle est au courant.

Un fond de tristesse apparut au fond des yeux rouge sombre de Narmac. Combien de fois avait-il été impuissant ? Trop de fois... énélon ne laissa paraitre aucune émotion, se pouvait aussi bien être une stratégie de Odin pour l'affaiblir avant un duel probable. Toutefois, il répondit calmement, mais on pouvait y entendre presque une leçon, de la sagesse.

Fénélon: Tu sais Narmac, ce n'est pas en accumulant le plus de pouvoirs que tu la protegeras mieux... Un grand pouvoir implique un grand nombre d'ennemis. Es-tu prêt à imposer des combats permanents à Rukia, es-tu préparé pour la perdre car c'est ce qu'il se produira.

Narmac redressa légèrement son regard, et se mit à fixer Fénélon, froidement et tristement. Il lui répondit.

Narmac: J'ai autant d'ennemis dans le Bien que dans le Mal. Ma seule famille est Gathol, le reste n'est qu'une succession d'ennemi. Et Rukia ne se battra pas. J'endosserais ses souffrances, ses peines, mais je ne la laisserais plus se battre futilement, elle a beaucoup trop souffert.

L'ange semblait atteint de compassion, chose étrange mais qu'il ne rejetait pas. Il lui répondit simplement.

Fénélon: Même si elle ne se bat pas directement, aller au combat c'est la faire souffrir, c'est demeurer absent quand elle a besoin de toi, c'est la forcer à l'inquietude, la peur de te perdre...

Suite à ses mots, le Prince Déchu se mit à réfléchir. Narmac et Rukia s'étaient déjà perdu plus d'une fois, son propre suicide avait déjà été attroce pour sa bien-aimée...

Narmac: Narmac: ... Si je deviens l'être le plus puissant, Rukia n'aura pas besoin d'épprouver la moindre inquiètude !

Fénélon soupira, Narmac n'avait rien compris, tout comme son père...

Fénélon: Un grand pouvoir ne signifie pas être sans danger, bien au contraire...

Il fit une courte pause, puis reprit sur le même ton.

Fénélon: La moindre faute entraîne la chute, et plus on s'élève plus on tombe de haut et cela peut faire très mal.

Le visage de Narmac se crispa, les paroles de l'Ange le mettait lentement hors de lui.

Narmac: Je suis le Prince Déchu, je ne crains pas la mort. Je ne crains aucun adversaire, j'ai promis à Rukia que je ne flancherais pas, alors je ne flancherais pas, es-tu capable de comprendre ces mots ?! Un coup d'épée, deux coups d'épées, trois coups d'épées... Qu'est-ce que c'est pour l'être qui a connu les mille et unes tortures en Enfer ?!!

Fénélon: Je t'ai vaincu une fois, tu n'es pas invulnérable. Cesse de faire comme ton père et t'appuyer sur de la pure puissance, elle ne conduit à rien.

Narmac poussa un léger grognement, et répliqua froidement.

Narmac: Tu ne m'as pas vaincu moi, tu as vaincu un être maléfique sans experience. Tu n'as fais que de me libérer...

Le libérer... sur ce mot, Narmac s'arrêta, et plongea dans un profond silence. Il venait de se rappeller qu'il devait sa vie à Gathol, avec Rukia, à Fénélon... Le Chaos... Mais avec l'expérience de son père, repartirait-il sur le même chemin, où aurait-il son experience ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narmac
Prince Déchu
avatar

Nombre de messages : 586
Date d'inscription : 29/11/2006

Caractéristiques
Caractère: Froid, cruel et sanguinaire.
Ennemis: L'Alliance Humaine
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bataille... [Narmac, Gathol et F'lon, Le Temple]   Dim 1 Avr - 1:35

HRP: Second message, le texte étant trop long ^^

Fénélon: Tu crois qu'en suivant le même parcours que ton père, tu pourras rencontrer un meilleur succès que lui ? Il a échoué, tu echoueras si tu fais de même, et tu feras souffrir autant Gathol que Rukia.

Narmac: ... Gathol est ma famille, arrêter le combat maintenant signifierait l'abandonner. Crois-tu que j'arrêterais ma lutte contre l'Armée Royale et ses alliés ? Je suis un Démon, Fénélon. Certes, ai-je demandé une telle destinée ? Après tout, je ne suis que le fruit de l'Union d'un Démon et d'une Démone... Mais tant que Rukia sera à Gathol, je servirais cette ville par l'intermédiaire de mes épées !

Fénélon: Je ne te dis pas de cesser le combat Narmac... Mais suivre les traces de ton père ne conduira qu'à t'egarer. Tu n'as pas besoin des pouvoirs d'un demi-dieu pour obtenir la victoire. L'amour donne des ailes Narmac, regarde mon cas, je me bat avec mon coeur, mon amour pour Hanasei, ma famille, le Temple et ce monde...

Narmac: Ce monde... Le sort de Vesperae m'importe peu... J'ai déjà essayé d'utiliser mes sentiments comme motivation... Mais je suis encore bien loin du résultat... Je n'ai pas d'autre solutions que de m'allier à Père !

Il fallait que Narmac prenne consience de son véritable pouvoir. L'Ange Fénélon avait raison sur toute la ligne, mais comment en prendre consience, lorsque l'on est aveuglé par un Père égoïste ? Après tout, n'est-ce pas grâce à ce pouvoir qu'est l'amour, que le Prince Déchu était venu à bout de Rukainn, dans l'unique but de laver l'humiliante défaite de Rukia ?

L'ange semblait attrister par les paroles de Narmac, il fallait lui faire comprendre.

Fénélon: Si tu dois t'allier à ton père, il faudra un jour m'affronter, et je te vaincrais... Tu sais ce que cela entrainera ?

Narmac baissa la tête un instant, une larme coula sur sa joue, peut-être Fénélon n'avait-il pas tord... Son regard se redressa brusquement, et d'un air mélancolique, entrouvrit la bouche.

Narmac: Que dois-je fai... Urgh...

Son regard rouge sombre vira soudainement au noir chaotique, sa voix devenu plus roque, c'est ainsi que le Demon fit son apparition dans ce conflit.

Odin: Malsoir mon chèr Fénélon. Ainsi, oses-tu semer le doute dans l'esprit de ce pauvre Narmac ? Je vais devoir remedier à cette perte de temps...

D'un geste de la main, Narmac saisit Hikage, son épée ombrale, et la retira sèchement de son fourreau, pointant sa lame vers l'Ange Fénélon. A nouveau, les deux ennemis étaient face à face... Fénélon resta calme, posant par reflexe une main sur la garde de sa lame puis renonça, il se mit alors a parler, une voix calme et posée quand il s'adressait à Narmac, plus durement lorsqu'il en arrivait à Odin.

Fénélon: Je refuse ce combat ! Je te détruirais volontiers Odin mais je refuse de le faire pour Narmac ! Toi tu n'as rien à perdre là dedans, tu n'as dans cette vie que ton ambition, ton orgueil et tes pouvoirs, Narmac lui aime et je me refuse le droit d'y toucher. Je sais trop bien ce que c'est de perdre celui ou celle qu'on aime et je refuse de l'imposer à Narmac, Rukia autant qu'à quiconque... C'est bien trop douloureux de perdre celle qui habite son coeur, hante ses pensées, ses souvenirs... Narmac, je fais appel à ta raison mais surtout à ton coeur... Qu'importe ce que t'a promis Odin, n'oublie pas une chose, il est la destruction, le desordre et le chaos, est il possible qu'un bien pour toi et Rukia vienne de lui ? Puis demande toi qui met ton existence et ton amour en péril aujourd'hui, ton père ou moi ? Reflechis, nous voulons j'en suis sur la même chose toi et moi... Nous voulons tout deux construire un monde où nous pourrons vivre notre amour sans jamais craindre de le perdre, nous désirons ce monde où jamais plus nous n'aurons à nous battre. Ton père ne sait rien de tout cela, son coeur s'est evanouit, engloutit par ses désirs de fou et son pouvoir. Ne commet pas les mêmes erreurs que lui, ne perd pas ce qui te fait vivre, ce qui prouve que tu es, ne perds pas ton coeur. Imagine ce que l'on pourrait faire ensemble... Ce monde n'est en guerre qu'à cause d'une antique rivalité raciale entre humains et démons, entre un Bien et un Mal. Qu'adviendrait-il alors pour le monde si deux des créatures les plus puissantes de chaque camps s'alliaient dans un même but, mettre fin à toute ces idioties !

Des larmes, d'épaisses larmes de tristesses se mirent à couler sur les joues de l'être maléfique. Un monde dans lequel il pourrait vivre à jamais avec son âme soeur... sans la moindre craindre de la perdre... s'opposer aux Dieux... cela etait-il possible à réaliser...? Fénélon était certes une grande puissance du camp bénéfique, mais Narmac, que représentait-il...? Pouvait-on classer les ombres dans le camp maléfique...? Non... Mais il pouvait néanmoins profiter de sa neutralitée... Sa seule volontée était de réaliser le désir de Rukia, quel était-il ? Faire tomber l'Armée Royale... Après tout, Odin avait-il été sincère avec lui ? Il n'avait épprouvé aucune difficultée à prendre la place de Narmac...

Narmac: ' Père... Laisse-moi... Fénélon a raison... Je sens en moi ce dont je suis capable... Un pouvoir bien supérieur au tien... Quitte mon corps et mon âme ! '

Odin: ' Mon pauvre fils... Regrettable... Vraiment très regrettable... Je tenais réellement à m'allier à toi pour plonger ce monde dans le Chaos, voici comment tu me montres ta gratitude ? N'oublie pas que si tu es encore vivant, c'est grâce à moi ! C'est moi qui t'ai fais revenir ! '

Narmac: ' Foutaises et blaphèsmes ! Certes, tu m'as fais revenir, mais à quel prix...? Dès mon retour, tu m'as souillé par le Chaos, et tu as demandé à Lïfer de me surveiller, et de me mener sur ta voie, celle du désordre, de la désolation et de la destruction ! Qu'est-ce qui me dit qu'après tout celà, mon amour pour Rukia restera intact ?!! Sors d'ici ! '

Ainsi, le duel psychique entre Narmac et Odin débuta. Le discours de Fénélon avait réussi à semer le trouble entre les deux êtres. Le Chaos surpasserait-il l'Ombre, ou l'Ombre surpasserait-elle le Chaos ? Qui sait... Au fin fond de son coeur, Narmac sentait plus que jamais la présence de Rukia, sa douce et réconfortente voix résonnait jusque dans ses oreilles, le soutenant de toute son âme... L'ange était conscient des troubles qu'il avait causé, aujourd'hui etait à marqué d'une pierre blanche vers la création d'un monde meilleur, autant pour les démons que pour les hommes... L'union d'un bien et d'un mal, chose pouvant paraitre improbable pouvait-il se construire ? L'avenir répondrait aux interrogations, le temps donnerait bien les réponses et l'avenir du monde en serait boulversé... Tandis que la lutte entre les deux esprits continuait...

Odin: Narmac, je suis énormement déçu. Je ne voulais pas en arriver-là, mais je suis dans l'obligation de te montrer, à toi, et à Fénélon, que le Chaos est une source de pouvoir bien supérieur au reste !

Le regard de Narmac virait entre le rouge sombre et le noir chaotique. La lutte interne faisait rage, lequel des deux serait le plus fort, pour le moment, il n'y avait aucun moyen de le prédéfinir... La voix de Rukia se faisait de plus en plus intense, à chaque instant, Narmac ne cessait d'égaler Odin.

Narmac: ' Odin, regardes-toi, tu n'es qu'un pauvre fou... Entre toi et moi, est-ce vraiment toi qui a endossé le plus de souffrance...? Comme Fénélon l'a dit, le problème, c'est toi, et uniquement toi ! Mais je te remercie tous de même, tu m'as permis de comprendre que j'ai déjà formé une Union, qui sera bien plus efficace et puissante que la notre ne l'aurait jamais été. Et je pourrais te résumer celle-ci en un seul mot: Rukia ! Je porte en moi une autre source de pouvoir, bien plus grande que ne sera jamais le tien ! Je n'ai pas besoin de toi, je ferais sortir Gathol de l'Ombre dans ton aide, une aide que je refuse dorénavant ! Maintenant... LAISSE-MOI EN PAIX !!! '

Soudainement, le regard de Narmac retrouva une couleur rouge sombre intense, tandis qu'une fumée noire s'évaporait lentement vers les cieux. Le Prince Déchu avait chassé le Demon du Chaos, et celà, peut-être à jamais... C'est ainsi que l'âme d'Odin disparut dans le ciel, sans que l'un, ni l'autre n'ai eu le temps d'intervenir... Alors que Narmac, lui, reprenait son souffle... Fénélon s'approcha de lui et lui dit d'une voix douce et calme.

Fénélon: Bravo Narmac...

Narmac adressa un sourire réconfortant envers Fénélon, à nouveau, cet être angélique avait sauvé l'existance du Prince Déchu... Pourquoi... Rares sont ceux qui pourront nous l'apprendre...

HRP: Tout d'abord, je commencerais par dire que ce texte n'a pas été écrit par non seulement moi, mais aussi par F'lon. Ce RP ne s'est pas déroulé In-game, ni sur un forum, mais seulement par notre pur invention. Et nous terminerons par remercier tous ceux ayant eu le courage de lire notre récit en entier !

Narmac et F'lon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bataille... [Narmac, Gathol et F'lon, Le Temple]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SDA] Ultime bataille dans les futaies du temple...
» Artillerie durant la bataille des Ardennes (1944)
» Musique du temple de classe Pandawa
» 1793 La bataille de Cholet
» Bataille de Brest - Dispariton de Karl Von Schwepenburg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde de Gathol :: Role Play :: Les Ruines de la ville :: Bibliothèque-
Sauter vers: