AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un Démon... [Aviroth, Armée Royale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narmac
Prince Déchu
avatar

Nombre de messages : 586
Date d'inscription : 29/11/2006

Caractéristiques
Caractère: Froid, cruel et sanguinaire.
Ennemis: L'Alliance Humaine
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Un Démon... [Aviroth, Armée Royale]   Dim 1 Avr - 1:33

Il gisait dans le fond de sa cellule, recroquevillé tel un animal malade et terrifié. Il fermait les yeux, tentant d'oublier la souffrance, la peur, le froid et la faim. Tentant de tout oublier.
Son épaule, malgré les soins que l'on lui avait apporté, l'élançait d'une brulante et sauvage douleur. Mais ça n'était pas la blessure sanglante qu'on lui avait asséné avec sa propre épée, sa précieuse Steill, qui l'emmenait au summum de la souffrance.
En lui, un mal immonde et bestial déroulait ses anneaux, se tordant en hurlant, dévorant et lacérant ses entrailles.
Il était devenu démon, IL ETAIT DEVENU DEMON !
Cette phrase, elle lui déchirait l'âme avec violence. Comment en était-il arrivé là ? Comment en était-il arrivé à souhaiter la mort comme une délivrance ? Il se repassait les derniers évènements en boucles dans sa tête, assistant encore et encore à son enlèvement, impuissant.
Il surveillait l'auberge des fées, comme chaque soirs. Et comme chaque soirs, la situation avait dégénéré. Il se souvenait avoir aidé son supérieur alors qu'il était aux prises avec un démon aux larges ailes. Puis il y avait eu cette fumée aveuglante. Suffoquant, la gorge et les yeux en feux, il avait été tiré en arrière par une main inconnue.
Une fois qu'on l'eut tiré dehors, il eut le temps de reconnaitre cette jeune femme qui l'avait abordé quelques minutes auparavant avant que celle-ci ne le menace de son arme. Tout c'était ensuite passé très vite, ce même démon ailé de la taverne l'avait transporté, pauvre petite chose ligotée et terrifiée, jusque dans cette cellule où il croupissait encore, dans les sombres entrailles de la forteresse de l'Ordre*Noir.
La peur le rongeait avidement, il suppliait qu'on le laisse partir, il suppliait qu'on lui laisse la vie sauve. Puis, un démon qu'il n'avait jamais vu auparavant était entré dans sa cage puante le sang et la mort. Il lui avait parlé, il lui avait dit qu'aucune pitié ne l'attendait ici. Il lui avait dit que Donblas l'avait abandonné dans les ténèbres, que cette justice qu'il servait n'était qu'une grossière mascarade. Et, joignant le geste à la parole, il avait saisi son insigne de royaliste et l'avait réduite en miette de sa main. Il se souvenait avoir pleuré en contemplant les débris du symbole de l'Armée*Royale, éparpillés sur les dalles froides et tachées de sang séché de sa geôle.
Il avait voulu saisir son épée, mais ses liens l'en empechaient. Ayant remarqué ce geste, le démon avait saisi Steill et, après avoir souillé sa lame de son sang impure, l'avait sauvagement enfoncé dans l'épaule du pathétique prisonnier.
La douleur avait été fulgurante, il avait eu la sensation que son épaule explosait tant la souffrance était vive.
Mais ça n'était que les prémices d'un châtiment ignoble, et il eut cent fois préféré mourir en baignant dans son sang plutôt que de subir ce qu'on lui réservait encore.
Le démon s'était agenouillé devant lui et lui avait murmuré à l'oreille quelque chose d'une autre langue. Aussitot, un mal indomptable, féroce et inhumain s'était emparé de son coeur, de son âme, de tout son être. Il le sentait, il le ressentait au plus profond de son être, toute humanité avait été dévorée par l'instinct démoniaque qui grandissait en son sein. Toute lumière avait disparu, le laissant seul dans l'ombre grandissante de sa propre âme, une âme noire et torturée.
Il était devenu démon, IL ETAIT DEVENU DEMON !
<< Tuez moi... >> Voila quels furent les premiers mots qui sortirent de sa bouche, les premiers mots de son nouvel être. Mais, bien sûr, on n'exoça pas ses prières.
Donblas l'avait quitté ? Non, c'était impossible. Il est le dieu juste et bon, sa justice ne pouvait l'avoir abandonné ainsi !
Pourquoi... Pourquoi ?! Pourquoi le laissait-il sombrer dans la tourmente infernale de Demonio ?! Pourquoi ne venait-il pas en aide à cet être misérable qui l'avait servi, qui avait servi sa justice ?!
Dieux, que c'était injuste ! Que c'était lâche ! Indigne d'un dieu et d'une prétendue justice ! Il les détestait, il haïssait ces créatures qui l'avaient manipulé !
Mais, mon dieu, un démon ! UN DEMON !
Plutôt Vanilius que Demonio !
Plutôt la mort que le mal !
Ses larmes coulaient le long de son visage marqué par la souffrance, brulantes et douloureuses.
Au travers du torrent de flammes qui noyait ses yeux, il avait vu s'approcher une démone. Doucement, elle s'était agenouillée face à lui et lui avait proposé un marché. Il acceptait de se lier à l'Ordre*Noir et à Demonio dans un pacte obscure, le forçant à éxecuter tout ce que l'Ordre lui ordonnera. En échange, il était libre et serait traité comme un frère de race. Il ne mit pas longtemps à choisir. Et une fois le sombre rituel effectué, elle soigna son épaule, le fit boire et manger.
Il avait regardé une dernière fois les débris de son insigne qui gisaient par terre, tel une nuée d'insectes rampants et répugnants. Qu'il se sentait léger sans ce parasite accroché à lui !
La démone était partie. Dans une journée, son corps serait libre. Son esprit, lui, l'était déjà.
Un démon... un démon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un Démon... [Aviroth, Armée Royale]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition de l'armée royale
» Liste Battle royale Chaos V8
» Liste d'armée de tempête du chaos "armée du middenland&
» [Skavens] Réactions sur le nouveau Livre d'Armée
» WAB Guerre de 100 ans, Règles spéciales et listes d'armées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde de Gathol :: Role Play :: Les Ruines de la ville :: Bibliothèque-
Sauter vers: