AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pensée lointaine [F'lon, le Temple]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ciraxs / Rukainn
Elfe Déchu
avatar

Nombre de messages : 571
Age : 28
Date d'inscription : 21/01/2007

Caractéristiques
Caractère: Taciturnes / Froid, provocateur
Ennemis: Tout le monde / pareil.
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Pensée lointaine [F'lon, le Temple]   Mer 14 Fév - 22:14

Pourquoi me suis je ainsi isolé loin de tout, loin d’elle ? Est ce la peur qui me guida lorsque je m’envolais voilà près d’un mois auparavant ? J’ai tellement peur de la perdre, peur de la voir disparaître. Je l’aime tellement qu’il me serait insupportable de la voir s’évanouir, emporté par la maladie, fauché par Vanilius. Si cela venait à arriver, que ferais je ? Irais je jusqu’à braver la mort, défiant un dieu en son domaine afin de la récupérer ? Sans doute que oui, si j’en avais le pouvoir.
Est ce pour cette raison que j’ai fuis… ? Je n’ai pas envie de la voir mourir, je n’ai pas envie de voir mon échec devant mes yeux, j’ai fuis mes responsabilités… Peut être m’en veut elle aujourd’hui mais je ne suis pas encore en mesure de te revenir ma chère Hanasei… Bientôt viendra le jour de mon retour… Si j’en ai le courage. Je t’accompagnerais dans tes derniers instants, je ferais en sortes qu’ils soient les plus beaux de tous.
Que ferais je ensuite ? Qui peut le dire ? Sans doute personne, mais je pense que lorsque sera passée son heure une nouvelle solitude commencera, quoique, sa présence serait toujours là, au plus profond de mon cœur, me réchauffant et me guidant sur le sentier infini de mon existence.

J’ai tellement cherché de solutions pour la guérir mais tout cela ne servit à rien, j’aimerais pouvoir revenir en arrière, bien avant cette maladie, t’empêcher de partir ce fameux jour, faire ce que j’aurais dû faire… J’avais trop peur, peur qu’effrayer par l’amour que je te portais tu ne veuille me fuir. J’aurais agis si j’avais été dénué de cette peur, j’aurais empêcher toute la douleur que tu as subit avec Tyroine. Mais il n’est plus heure à regretter les choses je crois, c’est maintenant trop tard.
Est ce le désespoir qui vient troubler mon esprit, envahissant mon cœur ? Sans doute car rien ne pourra plus te sauver des ombres, même la lumière d’un ange, la chaleur du cœur qui t’aime… Je m’en veux d’être incapable, je voudrais être plus puissant encore, plus puissant pour pouvoir te sauver, juste pour te sauver… Je renoncerais à mes ailes, à mon immortalité si c’était pour pouvoir passer ne serais ce qu’un instant de plus à tes côtés.

Que ce monde entende et écoute les lamentations d’un ange. Qu’il subisse ce qu’il fit naitre de part ses actes cruels. Me voilà doucement redevenir loup, un étranger au monde, sans attache ni raison d’être ici… Elle est ce qui me pousse à rester, peut être partirais je définitivement si elle venait à mourir. J’ai de toute les façons accomplis tant de choses au détriment de mon existence que nul ne pourra m’en vouloir d’ainsi partir.
Peut être le Temple me manquera mais malgré les liens qui me lient à ce dernier, cela ne me retiendrait pas, rien à part Hanasei ne le pourrait d’ailleurs. Leur sort de ce royaume ne m’importera dès lors plus.

Mon départ approche Vesperae, tu auras été le lieu de tant d’aventures, de découvertes que je ne peux que te remercier de m’avoir accueillit en ton sein. J’ai connu l’amour et ce qu’il implique, le combat pour celle qu’on aime, le fait même de connaître ce sentiment, la douceur et la chaleur de celle qui fait battre son cœur, sentir cette force qui nous guide lorsque l’amour nous submerge. Tu m’auras vu m’élever au rang des êtres célestes, j’ai tant combattu pour être digne des ailes que je porte, je fus tant blessé par mes ennemis pour prouver que je suis ce qu’on décida pour moi.
Je pense que j’ai vécut avant mon départ il y a un mois ma dernière aventure, il ne me reste plus qu’à vivre à ses côtés jusqu’à ce que vienne l’heure de son départ. Je ne manquerais pas à grand monde de toute façon, je n’ai fais qu’agir dans l’ombre et rare sont ceux qui savent ce que j’ai réalisé pendant plus d’une année.

A tout ceux qui ne renoncent jamais, continuez, ne craquez jamais malgré l’adversité, votre détermination est la seule chose qui vous permette de tenir bon en ce monde. J’en suis la preuve même, j’ai vécut deux millénaires dans le seul but de trouver la raison de mon immortalité, sans jamais renoncer et tenter de mettre fin à mes jours.
Continuez et vous finirez par réussir.

Ainsi meurt toute chair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pensée lointaine [F'lon, le Temple]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musique du temple de classe Pandawa
» [Nantes] Samedi 16 octobre au Temple du Jeu
» Pensées Philosophiques d'un Voleur...
» Une plongée dans les pensées de Garrosh
» Le vieux village et son temple abandonné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde de Gathol :: Role Play :: Les Ruines de la ville :: Bibliothèque-
Sauter vers: