AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un territoire sanglant [Rodo-do, Décadence]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ciraxs / Rukainn
Elfe Déchu
avatar

Nombre de messages : 571
Age : 29
Date d'inscription : 21/01/2007

Caractéristiques
Caractère: Taciturnes / Froid, provocateur
Ennemis: Tout le monde / pareil.
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Un territoire sanglant [Rodo-do, Décadence]   Mer 14 Fév - 22:01

La pluie commença a éclatait au beau milieux de Trigorn-Ouest. Le froid intense se faisait ressentir par une nappe de neige. Alors que la pureté de cette couverture recouvrait le sol impur du quartier brigands, hommes et femmes s’avançaient lentement vers le centre de la place. Tous armées comme si une guerre se préparait, les individus chantaient une chanson dans une langue étrangère.
Alors que le ciel s’assombrissait comme la veille de l’apocalypse, et que les flammes crépitant dansaient sur une torche, les combattants s’arrêtèrent, et patientèrent, gardant leur aire morne et menaçant comme des vieillards attendant la venu du faucheur d’âme, Vanillius.
Certains grognaient telle des chiens assoiffés de sang, tandis que d’autre tapait un rythme régulier avec leurs bottes. La mine refrognés, l’air menaçant et un regard perçant tout individu, le meneur arborait fièrement ses moustaches, et un œil de verre remplaçant sa pupilles droite.
Laissant une pluie régulière tombés sur leurs corps, le groupe d’homme, comptant plus d’une vingtaine d’hommes, regardaient d’ici et là, toujours tenant leurs haches, épée, double lance, couteau, Hallebarde et autres armes plus que dangereuse.

Dans un air entraînant d’une flûte qui semblait enchanter l’air par une mélodie effroyable, un deuxième groupe arriva, tout aussi nombreux que le premier. Armés comme la veille d’une guerre, les adversaires étaient tous vêtues d’une cape sombre, avec sur leurs dos un D cousu dans du fil rouge bordeaux. A leurs têtes se tenait un homme, légèrement grand, le visage pâle et le regard fatigué. L’air mesquin et sûr de lui, des cheveux long et blanc lui tombant sur le front, il tenait d’une main un Katana d’ébène noir à la lame courbée vers la fin.

L’homme a moustache s’avançait de quelques pas, avant de s’arrêter tout en fixant d’un air sérieux ses adversaires. Une veste tombant volait à la brise du vent, tandis que la pluie augmentait à chaque minute, suivit a présent pas le grondement de Dranig. Il porta ses mains sur son ceinturon, ou se tenaient un couteau de boucher, et quelques dagues menaçantes.

-La voila donc prête ? L’armée de la Sainte Narthe …Une poignée de lâches enragés flanqués de femelles en chaleur, dit il en fixant d’un air dégoûtés la plupart de ses adversaires avant de reposer son regard sur le meneur d’homme.

-Alors Jack ? Le meneur écarta son bras vers Jack, Tu a juré que ce serait une bataille de guerrier…Et non de bourgeois, alors je suis venu avec une de vrai soldats prêt a éparpillés vos membres sur cette sainte terre.

A c’est paroles, le regroupement d’hommes cria d’une seule voix, pointant leurs armes vers le ciel sombre. Certains remuait sur place, impatient d’imposer leurs lames sur de la chaire fraîche et tendre.

-Hé bien, je ne vois pas Vinc avec vous…il écarta ses deux bras, pendant qu’un des hommes postés a l’arrière retira sa veste et la déposa sur un coin. A ce défi que j’ai lancé ! Comme le veulent les antiques lois des combats dans cette ville ! Nous livrerons batailles sur ce territoire d’élection afin de déterminer une fois pour toute ! Qui auras le contrôle exclusif de Trigorn-Ouest… Nous autres les Naxis de Trigorn, pour avoir acquis par la naissance le droit de propriété sur c’est terre et le fait d’être humains !

Un silence se fit dans les foules, avant que l’orateur ne reprenne la parole d’une voix toujours aussi dur et froide.

- Ou vous chien du démon venu nous souiller et nous envahirent avec vos diverse Race moribondes !

Un rugissement du cotés des Naxiste se fit entendre, des bruits métalliques d’armes cognant sur le sol se faisait distinguer d’autres bruits.

-Par les saintes lois antiques du combat ! Nous relevons votre défi de ces prétendus Bourgeois ! Qui martyrise nos races et les peuples existant dans ce quartier sans aucun scrupule et sans vergogne ! Mais a partit d’aujourd’hui vous nous persécuterait plus…Car je le proclame la main qui essayeras de nous arracher ce territoire seras immédiatement broyé !

-Que Donblas guide ma main ! Pour Anéantir les suppôts de Démonio !

-Préparez vous a rejoindre Vanillius !

Les hommes se ruèrent sur leurs adversaires, criant à en mourir. Le rouge giclait de part et d’autre sur cette couverture blanche et lisse. Corps de femme et d’homme s’écroulaient au sol, tandis que le métal s’entrechoquait avec ferveur et rage. Le meneur d’hommes donnait plusieurs coups de Katana, tranchant une jambe au passage, plantant d’un coup d’estoc un Naxiste au cou. Il progressait lentement vers Jack, qui lui de coups de couteau de bouchers, et de dagues empalait ses adversaires sans aucuns remord.
L’air puait le sang et la mort, les têtes roulaient sur le sol a présent jonché de cadavres morbide sans expressions. Un barbare envoyait des coups de massues, assommant deux adversaires à la fois, brisant des crânes dans de terribles tourbillons de coups, il fut rapidement mis hors d’états de nuire par Jack, qui lui transperça d’une de ses dagues la gorge, l’égorgeant comme un simples porc, laissant couler un flot de sang noir le long du cadavre encore chaud de vie.
Le meneur d’homme c’était débarrassé de sa cape, envoyant une rafale de coups, il était accompagnés d’un jeune elfe noir au yeux vert pomme, qui envoyait des coups rapide et sec a l’aide d’une double lance de combats.
Après plusieurs mètres parcourus le meneur d’homme se retrouva face à face à Jack. Ce dernier envoya un coup de couteau en direction du foie, mais bien plus rapidement, l’individu aux cheveux blanc para le coup avec sa garde, avant de remonter sa lame vers le ventre.
Tripes et viscères sortirent de leur logement, dans une nappe de sang Jack s’écroula au sol, abasourdi par une défaite aussi rapide. Il lâcha ses deux armes, avant de refermer les yeux sur un monde totalement nouveau, celui de la mort.
Un cor se fit entendre au loin, les combats s’arrêtèrent, et encerclèrent Jack à présent mort.

-Regardez moi ! Le meneur pris Jack par le col, et releva son torse. Qui voyez vous sous la lame de mon Katana ? Souvenez vous de ce jours ! Le jour ou Décadence pris le pouvoir à Trigorn-Ouest !

Le tonnerre gronda, les éclairs montrait la colère de Dranig, Rodo-do accompagnés de Mika, montrait avec fierté le corps de Jack, jadis leader des Naxis a présent disparue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un territoire sanglant [Rodo-do, Décadence]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attaque / défendre mon territoire .
» Suigetsu le Guerrier Sanglant ^^
» [RP]La Grotte : Le début d'un combat sanglant
» Vous ne pouvez plus étendre votre territoire ? Plus d'extension possible ?
» Normandie 1944, un été sanglant (Ludifolie Editions)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde de Gathol :: Role Play :: Les Ruines de la ville :: Bibliothèque-
Sauter vers: