AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fin d'un temps. [Tenzin]

Aller en bas 
AuteurMessage
Narmac
Prince Déchu
avatar

Nombre de messages : 586
Date d'inscription : 29/11/2006

Caractéristiques
Caractère: Froid, cruel et sanguinaire.
Ennemis: L'Alliance Humaine
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Fin d'un temps. [Tenzin]   Mar 12 Déc - 9:43

Nous n'avons jamais pu nous aimer. Nous même. Certains n'auront pendant tous ces jours rien fait d'autre que me regarder passer. J'étais une ombre affrontant son propre soi-même, incapable de s'accorder avec.
Et désormais nous étions tenaillés, tous deux, par plus grand encore. Nous avions fait une grave erreur... L'un des rares combat que je n'aurai pas dû perdre... La victoire m'a filé, et je l'ai regardé, loin devant.
Nous avions perdu l'affrontement, le combat pour le corps. Lui et moi, nous avions beau nous être unis, il était trop tard et rien n'empêcherait plus son avance.

Il avait gagné. Et il allait faire la curée.

Lui. Nos deux êtres, mon passé et mon présent, s'étaient affrontés durant des mois, sans se rendre compte d'une troisième existence.Né du chaos qui résidait dans mon esprit, né d'une surpuissance que je ne pouvais pas contrôler. Né du chaos, chaos crée par ce qui coule en mes veines. Je le savais maintenant... J'avais été un enfant qui n'avait pas sa personnalité. Tout, au fil des ans, s'était accordé. J'avais en moi les souvenirs de mes ancêtres et leurs sentiments. J'avais en moi une bonne partie d'eux mêmes, partie qu'ils avaient tous exercés à l'intérieur de mon pauvre esprit; et je m'avouais vaincu, devant l'entité qu'ils avaient crée et qui avait vaincu mes deux formes de volonté.
Le peu de temps qu'il nous restait à vivre, nous l'avions mis à disposition. Si tu m'entends, tu sais que je ne t'oublierais jamais.
Le temps est trop court pour me permettre de rester. J'ai dû fuir, fuir. Loin, éloigné de tous. Je retarde mon noir retour.

C'est pourquoi, moi, Tenzin, autrefois assassin sombre aux yeux de ténèbres, puis guerrier indépendant de toute faction, un gris sombre dans le regard, mes deux parties se rencontrent et s'unissent. Je suis trop fatigué pour lutter, et lui aussi. Alors nos derniers efforts se feront pour le gêner, du mieux que l'on pourra.

Lui. Lorsque nous l'avons senti c'était trop tard. Il résonnait, dans ma tête, comme mon autre double avait fait. Sa puissance était néanmoins bien supérieure, et je n'aurais pas pu résister, si à ce moment, la partie sombre qui sommeillait en moi vint me rejoindre. Depuis nous prîmes conscience du danger, mais nous ne faisions dès lors que retarder l'inévitable.

Il ne reste plus beaucoup de temps. je peux presque sentir mon coeur battre. Je suis loin, très loin.

J'ai déjà des nausées, et je contrôle de moins en moins mes actes. Je me sens m'enfuir, tel un vase rempli d'eau fendu un endroit... J'essaie de reboucher le trou une dernière fois... Une dernière tentative désespérée.

J'y mets toute ma volonté. Mes sentiments se mélangent à ma force, mon esprit se transforme en une lance de volonté qui viendra frapper l'être ignoble exigeant le contrôle de mon corps. Mon double me rejoint, y joint ses pouvoirs, et ensemble nous frappons la Bête. Mais rien ne se produit, je ne pense même pas que l'on ai pu la blesser. Ce monstre qui déambule dans notre esprit ne peut être vaincu par notre esprit.

Que me reste-il à faire ?

Je suis trop loin, trop loin pour avoir de l'aide. Trop peu de temps. Et je sais que mon as est irrémédiable.

Non. Je dois garder un peu plus de temps. Pour elle.

Je lève mon épée. J'en appose la pointe sur ma gorge.

Est-ce-que...Je vais...Souffrir?


--------------------------------------------------------------------------------


Lentement la main de Tenzin s'éloigne de son cou. Il tient son épée en main, et la replace à sa ceinture. Il réajuste ses habits, resserre son turban. Puis il regarde devant lui. Ses yeux sont rouges, et une lueur danse à l'intérieur.
Alors le regard de la Bête s'ouvre et prend conscience. Un regard qui ferait tout pour terroriser tout ce qu'elle apercevrait. Un regard régi par une famille morte, un regard crée par une lignée d'êtres sombres.

Tenzin ne put jamais se trancher la gorge. Il perdit le contrôle de lui même avant d'avoir pu.

Dans les limbes sommeillent éternellement ses deux identitées. Prisonnières et brisées de la Démence à l'état pur qui désormais le contrôle, elles sont comme mortes.

Une vie s'arrête. Une autre commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fin d'un temps. [Tenzin]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde de Gathol :: Role Play :: Les Ruines de la ville :: Bibliothèque-
Sauter vers: